Grand Tétras

Quels sont les élans qui lui ont permis d'être là, suspendu dans les airs, la cage thoracique éclatée vers le ciel, le coeur répandu sous sa poitrine ?

Je n'ai jamais vu cet homme danser, même pas en vidéo ; il y a seulement ces photographies d'archives qui m'accompagnent, que je continue à regarder pour m'en surprendre. Ces photographies figent ces gestes en symboles dépourvus de dynamiques. Comment se rapprocher des corps photographiés sans copier des formes, sans reproduire des images de corps ?

Ces gestes arrêtés peuplent mes lieux de travail pour le convoquer, lui, l'inciter à prendre place ici, à travers mes mouvements du présent si on le décide ensemble.

Quelle quête cache cette recherche sur un geste artistique des années vingt, sur des intentions de mouvements passées, sur des moteurs gestuels délaissés aujourd'hui ?

Sur quel os oublié cette excursion archéologique nous fera-t-elle chuter ?

 

Création et interprétation : Marion Sage

Création sonore : Anne Lepère

Création lumière : Estelle Gautier

Regard et pratique du Feldenkraïs avec Christine Gabard

Pratique du Body Mind Centuring avec Louise Chardon

Accompagnements dans le travail : Florence Casanave et Maud Pizon.

Regard : François Geslin

Décor : Marilyne Grimmer

 

Production : Le Vivat, scène conventionnée d'Armentières

Charleroi Danse, centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles

Fédération Wallonie-Bruxelles

Avec le soutien de Honolulu, Centre culturel de Nantes

Résidences : Le Vivat, scène conventionnée d'Armentières, Le Théâtre Jacques Tati d'Amiens, Le Centre culturel Honolulu de Nantes, Le Théâtre de Poche de Hédé-Bazouges, Charleroi Danse Bruxelles, Le Centre Culturel Jacques Franck de Bruxelles, La Fabrique de Théâtre de Mons.